Tuto : jupe historique

Voici aujourd’hui un petit tutoriel pour réaliser une jupe simple avec une méthode suffisamment historique pour plusieurs époques : environ du 16ème au 19ème. Attention, je présente une méthode générale qu’il faut adapter quelque peu pour chaque siècle et type de costume choisi. Il convient de faire des recherches approfondies sur chaque période que vous souhaitez reproduire.

Étape 1 : quantité de tissu

choisir sa longueur de jupe

Commencez par mesurer la longueur souhaitée de votre jupe, nous la noterons « L ». N’oubliez pas que le plus souvent, historiquement la jupe est posée sur la taille et non sur les hanches. N’oubliez pas non plus de rajouter quelques centimètres pour l’ourlet.

Attention ! vous devez mesurer la longueur en prenant en compte les sous-vêtements éventuels comme un faux-culs ou un bourrelet qui vous rajouter plusieurs centimètres.

Pour une jupe d’ampleur moyenne, si votre tissu à une largeur de 1m50, il vous faudra 2 x L de longueur de tissu. Si votre tissu à une largeur de 1m40, on peut garder la même longueur 2 x L. Par contre si votre tissu est plus petit, 1m ou 1m10, alors il faut prendre une longueur de 3 x L.

Étape 2 : découper le tissu

2 pans d’1m50 x 70 cm

Il faut réaliser deux pans rectangulaire de 1m50 (la largeur de votre tissu) par L (la longueur de la jupe). Vous avez donc normalement 1 seule découpe à réaliser à la moitié de la longueur de votre tissu. Si vous avez choisi un tissu en petite largeur, il faut adapter un peu le tutoriel.

Bon pour les images ici j’ai un peu triché car je ne compte pas faire d’ourlet sur ma jupe mais garder le bord joliment fini en bas. Mon tissu est donc coupé  » à l’envers », c’est à dire dans la largeur au lieu de la longueur. Mais cela ne changera rien aux étapes suivantes.

Étape 3 : Assembler les pans ensemble

marge non cousue pour les poches

Il faut maintenant coudre les deux côtés des pans ensemble, endroit contre endroit, en laissant entre 20 et 25 cm de libre sur le bord supérieur de chaque couture. Cet emplacement servira d’une part à pouvoir enfiler la jupe et d’autre part à accéder aux poches qu’une dame possède sous ses jupons. Cette couture est réalisée ici à la machine car elle ne sera pas visible, pour plus d’historicité, vous pouvez bien entendu le faire à la main.

Il faut ensuite réaliser une couture le long des ouvertures pour protéger le tissu. Pour cela, le principe est le même que pour un ourlet. On retourne deux fois le tissu afin d’encastrer le bord qui risque de s’effilocher. On coud ensuite le tissu. Il est bien sur possible de le faire à la machine, mais ce sera cette fois ci une couture visible. Je vous présente sur les images ci-dessous une méthode de couture à la main qui permet des points presque invisibles. Il suffit de coudre en ne prenant qu’un ou deux fils du tissu extérieur et ensuite de passer à travers le repli.

Étape 4 : Mise à la taille

un beau tube de tissu

Nous voila maintenant avec un beau tube de tissu entrouvert en deux endroits dont il faut réduire la largeur pour mettre à la taille.

La première chose à faire est de mesure son tour de taille AVEC les sous-vêtements adaptés pour l’époque choisie (blanc-corset, corps à baleine…), nous noterons cette valeur « T ».

Il faudra réduire chaque pan à une largeur de T/2, l’un pour le devant et l’autre pour l’arrière.

Il existe plusieurs méthodes pour réduire la largeur du tissu : fronces, plis plats, plis canons par exemple.

Fronces

La technique des fronces est assez simple. Il suffit de réaliser deux coutures parallèlement au bord (idéalement à 0,5 cm et 1,5 cm de distance du bord pour une couture finale à 1cm) avec réglage de la tension de la machine très faible (0 ou 1). Vous pouvez ensuite tirer sur les deux fils en même temps pour froncer à la largeur souhaitée. La couture finale sera réalisée entre les deux fils, qui seront ensuite enlevés.

Plis plats

La technique suivante est celle des plis plats, il existe plusieurs moyen de les réaliser mais je vais vous présenter aujourd’hui une technique des plus simple, avec un outil que nous avons l’habitude de trouver en couture… la fourchette!

Pour faire les plis, commencez par placer votre tissu entre les première et deuxième dents de votre fourchette. Pour tournez la sur elle-même. Et voila un beau pli ! Recommencez un peu plus loin jusqu’au bord du tissu. La technique à la fourchette permet de réaliser des plis uniformes facilement. Cependant il est souvent nécessaire de s’y reprendre à plusieurs fois pour trouver le bon espacements entre les plis qui permettra d’obtenir la largeur désirée.

Pour cette jupe, j’ai choisi de suivre un modèle présenté par The American Duchess Guide to 18th Century Dressmaking. Le devant est réalisé de plis dirigés vers les côtés et avec 10 cm au milieu non plissé. Le dos est réalisé avec des plis dirigés vers le milieu dos avec formation d’un pli creux.

Étape 5 : pose du ruban

rubans

Il faut maintenant poser le ruban qui va servir à maintenir le tissu froncé ou plié, ainsi que permettre le laçage de la jupe. Il faut commencer par couper deux morceaux de ruban, de longueur environ 2 x T chacun. Le mieux est de choisir un ruban assez solide, comme un gros grain, et assez large (au minimum 2 cm de large). Il est aussi possible de réaliser une ceinture dans le même tissu que la jupe, en découpant un rectangle. Dans ce cas, il faut penser à prévoir assez de largeur pour replier le tissu sur lui-même, comme un biais.

Il faut ensuite assembler le ruban sur le tissu, j’ai choisi ici de faire une première couture sur l’envers à la machine à environ 1 cm du bord du tissu et le plus proche possible du bord du ruban. Ensuite on repli le ruban sur l’endroit et il faut de nouveau réaliser une couture. Celle-ci sera visible donc elle peut être faite à la main, de la même façon que la couture des ouvertures pour moins de visibilité.

Étape 6 : Essayage (et ourlet)

Votre jupe est maintenant prête à être enfilée. Il faut d’abords nouer le pan arrière avec un nœud un peu excentré sur le côté. Vous nouez ensuite le pan avant sur l’arrière. Il est possible de dissimuler le nœud arrière dans la jupe. Cette méthode de laçage permet d’accommoder les changements de forme que prend une femme au cours de sa vie, notamment avec les grossesses.

N’oubliez pas pour finir de réaliser l’ourlet sur votre jupe. Le plus simple est de le faire faire pas une autre personne pendant que la jupe est sur vous et surtout avec les bons sous-vêtements.

Vous pouvez maintenant profiter d’une jupe histocompatible !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s